Des éléphants dans la tourmente

Des éléphants dans la tourmente

Quoi ?

Braconnage massif des éléphants pour l'ivoire

Où ?

Nord-Est de la République Centrafricaine (RCA), Provinces de Bamingui-Bangoran et de la Vakaga, près des frontières avec le Soudan (Province du Darfour Sud) et du Tchad (Région du Salamat).

Quand ?

En 2007, comme les années précédentes, il s'agit d'une véritable campagne organisée. L’abattage des éléphants a commencé avec l’arrivée des braconniers soudanais en début de saison sèche, début janvier pour certaines zones, mi-janvier pour d’autres. La fin de la campagne correspond au départ des braconniers avec l’installation de la saison des pluies, vers la mi-mai dans certaines zones, la fin mai dans d’autres. On peut donc estimer que la campagne a duré entre 4 et 5 mois.

Ancien ou nouveau ?

Cette campagne de braconnage n’est pas nouvelle, c’est un phénomène récurrent qui se répète à chaque saison sèche, probablement depuis des siècles. Le qualificatif de « tradition » n’est peut-être pas approprié au contexte, mais il lui va bien. Ce phénomène connaît des fluctuations importantes, au gré notamment des efforts de lutte anti-braconnage. Cette année est une « grande année » pour les braconniers qui ont profité de l’interruption du Programme ECOFAC/ZCV*.

Quelle méthode d’évaluation ?

Collecte des données : Toutes les données ont été collectées directement par les auteurs qui se sont eux-mêmes rendus sur le terrain pendant la campagne de braconnage. Les auteurs n’ont recueilli que les témoignages d’observateurs directs (observations de première main), c’est-à-dire de personnes qui ont elles-mêmes observé des carcasses d’éléphants. Tous les témoignages rapportés par une tierce personne (observations de seconde main) ont été exclus systématiquement.

Observateurs : Tous les observateurs** , au nombre de neuf, sont des hommes de terrain qui ont subi la campagne de braconnage sur leurs zones de travail, c’est-à-dire sur des zones qu’ils connaissent bien puisqu’ils en sont les gestionnaires depuis plusieurs années. Ce sont soit des guides professionnels, soit des opérateurs touristiques qui ont reçu du Gouvernement une responsabilité déléguée de gestion pour la période de leur contrat, soit d’amodiation d’un Secteur de Chasse, soit de location d’une Zone de Chasse Villageoise (ZCV). Tous ces opérateurs se sont regroupés en une association (ONG) agréée de droit centrafricain, l’Association pour la Protection de la Faune Centrafricaine (APFC). Sur le terrain, ils sont reliés entre eux par un double réseau de radio HF et de téléphone satellitaire.

* Financé par l’Union Européenne, le Programme ECOFAC/ZCV apporte un appui aux autorités centrafricaines et aux communautés locales pour gérer la faune sauvage dans le nord du pays.

** Les observateurs sont (par ordre alphabétique) : Stéphane Cordesse, Thierry Fécomme, Richard Guhenne, Daniel Koudoumé, Jean-Louis Laborde, Matthieu Laboureur, Christophe Lemée, Florent Mathieu & Jean-Jacques Roulet.

 
 

Divers

  • Contacts
  • Mentions Légales
  • Plan du Site
  • Crédits
  • Alliantech
Vous êtes ici : ACCUEIL Actualité Archives 2007 Des éléphants dans la tourmente