La Fondation IGF a été invitée par le Ministère de l’Agriculture du Mozambique pour participer au Séminaire international sur les conflits homme/faune à Lichinga les 7 et 8 mai 2009. Philippe Chardonnet a fait une présentation sur la gestion des conflits

La Fondation IGF a été invitée par le Ministère de l’Agriculture du Mozambique pour participer au Séminaire international sur les conflits homme/faune à Lichinga les 7 et 8 mai 2009. Philippe Chardonnet a fait une présentation sur la gestion des conflits

Si le lion d’Afrique était répandu et abondant jusqu’à la moitié du XXème siècle, sa situation actuelle devient préoccupante. Lors de la 13è Conférences des Parties de la CITES (Bangkok, 2004), les 34 pays de l’aire de répartition du lion se sont engagés à tenir des ateliers régionaux sous l’égide de l’UICN pour définir des stratégies régionales de conservation du lion. L’UICN a donc organisé deux ateliers régionaux qui ont permis d’élaborer des stratégies régionales de conservation du lion, respectivement à Douala en 2005 pour l’Afrique du Centre et de l’Ouest et à Johannesburg en 2006 pour l’Afrique de l’Est et du Sud. Ces stratégies régionales prévoient que chaque pays de l’aire de répartition du lion élabore son propre Plan d’Action National.

L’élaboration d’un Plan d’Action National s’effectue au cours d’un atelier national participatif réunissant tous les acteurs impliqués dans la conservation du lion. La première phase de cet atelier national consiste à présenter aux participants un état des lieux de la situation du lion dans l’ensemble du pays, ce qu’on appelle le «statut de conservation du lion».

En prévision de la prochaine Conférence des Parties de la CITES qui se tiendra en 2010, probablement à Doha au Qatar, la Fondation IGF apporte son appui au Bénin, au Burkina-Faso, au Mozambique et en République Centrafricaine pour l'établissement de leurs Plans d’Action Nationaux respectifs pour la conservation du lion. Dans chacun de ces pays, la Fondation IGF travaille avec les autorités en charge de la faune sauvage pour évaluer le statut de conservation du lion à l’échelle du pays. Une approche indirecte est utilisée en complétant les informations déjà existantes, souvent rares, avec de nouvelles informations générées par des entretiens semi dirigés auprès de personnes ressources issues des secteurs publics, privés et associatifs (Administration des Eaux et Forêts, Administration de l’Elevage, Tour-operateurs, Sociétés de chasse, autorités locales, éleveurs, ONG, etc.).

A la mi-avril, le travail sur le statut de conservation du lion au Mozambique est terminé (information fournie par 134 personnes), la mission de collecte d’informations sur le terrain vient de s’achever au Bénin (information fournie par 127 personnes), et les missions de terrain sont en cours au Burkina-Faso et en République Centrafricaine.

 
 

Adresse :

Fondation Internationale pour la Sauvegarde de la Faune               

58 rue Beaubourg

75003 Paris

Divers

  • Contacts
  • Mentions Légales
  • Plan du Site
  • Crédits
  • Alliantech
Vous êtes ici : ACCUEIL Actualité Archives 2009 La Fondation IGF a été invitée par le Ministère de l’Agriculture du Mozambique pour participer au Séminaire international sur les conflits homme/faune à Lichinga les 7 et 8 mai 2009. Philippe Chardonnet a fait une présentation sur la gestion des conflits