Projet pilote de gestion villageoise de la biodiversité - RAPIDALIBORI

Projet pilote de gestion villageoise de la biodiversité - RAPIDALIBORI

En partenariat avec l'ONG béninoise Environnement et Développement (ED) et le CENAGREF, la Fondation IGF a mis sur pied un projet pilote pour la création d’une Réserve villageoise de faune apte à diversifier les activités et sources de revenus des populations villageoises de la préfecture enclavée de l’Alibori, dans le nord de la République du Bénin.

La Préfecture de l’Alibori, dans le nord du Bénin, est une zone enclavée qui sert de zone tampon à la Réserve transfrontalière de la biosphère du Parc du W (Bénin/Burkina-Faso/Niger). Forte d’une population croissante, elle subit actuellement des pressions agricoles et pastorales importantes, qui mettent en péril la survie de ses ressources fauniques. Ces dernières, peu valorisées jusqu’ici, offrent toutefois un potentiel de développement important pour l’écotourisme et le tourisme cynégétique.

S’inspirant d’une initiative semblable accomplie avec succès au Zimbabwe, la Fondation IGF a eu l’idée en partenariat avec l'ONG béninoise Environnement et Développement (ED) de créer une Réserve villageoise de faune dans l’Alibori qui servirait de pierre d’ancrage à l’écotourisme dans la région, tout en apportant aux populations riveraines de nouvelles sources de revenus. Offrant ainsi une alternative à l’agriculture et l’élevage traditionnels, la Réserve villageoise de faune devrait permettre d’alléger les pressions anthropiques qui pèsent sur les écosystèmes naturels de la région.

En octobre 2005, des experts de la Fondation IGF ont complété avec succès une mission exploratoire, préalable à la mise en œuvre du projet. Cette mission avait permis d’identifier un emplacement idéal pour le ranch, d’échanger des idées avec les autorités locales, et de constater une grande volonté des acteurs locaux à se mobiliser autour du projet.

Suite à cette mission, un projet a été élaboré et soumis à la Commission Européenne pour approbation et financement. En septembre 2007, la Commission Européenne a donné son accord de financement du Projet à hauteur de 80 % de montant total et c'est en décembre 2007 qu'un contrat de subvention a été signé entre la Délégation de la Commission Européenne à Cotonou et la Fondation IGF.

La contrepartie financière (20% du montant total) a été apportée par le Gouvernement béninois et la Fondation IGF. Le Projet a démarré le 1er juin 2008.

 
 

Divers

  • Contacts
  • Mentions Légales
  • Plan du Site
  • Crédits
  • Alliantech
Vous êtes ici : ACCUEIL Projets et Activités En Cours Projet pilote de gestion villageoise de la biodiversité - RAPIDALIBORI