Conservation du lion d'Afrique

Conservation du lion d'Afrique

La Fondation IGF s’engage à tous les niveaux pour promouvoir la conservation du lion à travers le continent africain.

Quel enjeu ?

Espèce emblématique des savanes africaines, prédateur craint par maints éleveurs de bétail à travers le continent africain, trophée de chasse charismatique, le lion est néanmoins, encore aujourd’hui, une espèce dont la situation écologique et démographique reste mal connue.

Les techniques conventionnelles de comptage (au sol ou aérien) sont mal adaptées à sa biologie, nécessitant l’utilisation de méthodologies novatrices autour desquelles il n’existe encore aucun consensus.

De plus, les initiatives de conservation du lion comptent souvent parmi les plus controversées, du fait d’interactions conflictuelles entre le lion et les activités socio-économiques – notamment agro-pastorales – des communautés locales dans les zones de conservation.

Le statut du lion et la mise en œuvre de mesures de conservation de ce grand prédateur font encore l’objet d’un débat au sein des communautés scientifique et politique.

Pourtant, dans de nombreux pays, les données disponibles et les observations sur le terrain rappellent l’importance d’agir pour la conservation du lion.

Quel role pour la fondation IGF ?

La Fondation IGF participe activement à la réflexion autour de la situation actuelle du lion en Afrique sub-saharienne, son statut de conservation et la nécessité d’élaborer des mesures de conservation appropriées.

Elle a notamment réalisé en 2002 une étude pionnière sur la situation du lion en Afrique sub-saharienne, réunissant pour ce faire la collaboration de plus de 40 experts.

Elle participe aux travaux du Groupe de Travail sur le Lion d’Afrique (ALWG) et du Cat Specialist Group de l’UICN. Elle a contribué substantiellement au 1er Atelier de Conservation du Lion d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale au Cameroun en 2005 et au 2ème Atelier de Conservation du Lion d’Afrique de l’Est et d’Afrique Australe en Afrique du Sud en 2006.

En parallèle, la Fondation IGF est également engagée sur le terrain dans de nombreuses initiatives de suivi écologique des populations de lions. Elle a notamment permis la pose de colliers émetteurs sur des lions dans le Parc National de Zakouma, au Tchad, et initié l’opération « carnets de brousse » destinée à effectuer un suivi du lion à l’extérieur des parcs nationaux d’Afrique Centrale et d’Afrique de l’Ouest.

Les résultats

L’étude effectuée en 2002 par la Fondation IGF et Conservation Force sur la situation du lion en Afrique sub-saharienne représente le premier bilan global établi de la situation du lion sur le continent.

Elle a servi de base aux documents de référence pour la stratégie de conservation du lion élaborée par les réunions de Douala 2005 et Johannesburg 2006.

Sur le terrain, l’opération réussie d’IGF pour la pose de colliers émetteurs sur des lions du Parc National de Zakouma a permis de récolter des données sur les déplacements des lions pendant les saisons sèches de 2004 et 2005.

Combinée aux résultats de l’opération « Carnets de brousse », pour laquelle les données recueillies en 2005 ont porté principalement sur le lion, l’analyse de ces données devrait permettre de consolider les bases scientifiques sur lesquelles s’appuient les stratégies de conservation.

 
 

Divers

  • Contacts
  • Mentions Légales
  • Plan du Site
  • Crédits
  • Alliantech
Vous êtes ici : ACCUEIL Projets et Activités En Cours Conservation du lion d'Afrique