Epizootie sur les éléphants du Parc National de Mole au Ghana

Epizootie sur les éléphants du Parc National de Mole au Ghana

La Fondation IGF, prévenue grâce à l’efficacité du réseau d’épidémiosurveillance de la faune sauvage en Afrique de l’Ouest et du Centre, a pu diagnostiquer très rapidement la maladie cutanée des éléphants du parc national de Mole.

Quel enjeu ?

Le programme PACE, financé par l’Union Européenne et exécuté par l’Organisation de l’Unité Africaine (Bureau international des ressources Animales) met en place dans 32 pays d’Afrique sub-saharienne des réseaux d’ épidémiosurveillance des maladies prioritaires du bétail et de la faune sauvage. Au Ghana ce réseau d’épidémiosurveillance de la faune sauvage à été créé suite à une formation organisée à Accra en juillet 2001, et suivie par la formation des agents de terrain au parc national de mole en novembre 2001.

Ces réseaux visent à détecter précocement les cas pathologiques (« early warning »), et à envoyer rapidement une équipe mobile sur le terrain (« quick answer ») pour réaliser des prélèvements et prendre les premières mesures nécessaires (sanitaires : déplacements, commercialisation, ou vaccinales,…).

Quel role pour la fondation IGF ?

Le volet épidémiologie de la faune sauvage du programme pan Africain de Contrôle des Epizooties (PACE) a été prévenu par téléphone le jeudi 24 juillet 2002 que plusieurs éléphants du parc national de Mole (Ghana) présentaient des lésions cutanées. La Fondation IGF, aussitôt prévenue a pu se rendre sur le terrain dès le 1er août 2002.

Les résultats

A la suite de l’analyse des prélèvements faits sur les éléphants du parcs, la Fondation IGF et ses partenaires locaux ont pu diagnostiquer une maladie de peau qui s’est avéreée bégnine. Cependant, des mesures de santé publique ont été prises comme (I) la mise en place des fosses de stockage des ordures aux abords du camp de base; brûlées régulièrement et en assurant que leur niveau ne soit pas accessible aux éléphants et (II) s’assurer de la une bonne qualité de l'eau d'approvisionnement du camp de base et du lodge en sécurisant le système de filtration et de désinfection, notamment en s'assurant d'une chloralisation suffisante.

Cette mission a surtout permis de montrer que la mise en place des réseaux d’épidémiosurveillance de la faune sauvage en Afrique de l’Ouest et du Centre était une réalité, les principaux points expliqués au cours des différentes formations organisées par le PACE ayant été réalisés. Elle a permis de mettre en évidence l’excellente collaboration dans chaque pays entre les services en charge de la faune sauvage, de la santé animale, et les composantes nationales du PACE. Elle a également montré l’excellente collaboration transfrontalière devant un problème entre 2 pays, l’un francophone et l’autre anglophone.

 
 

Divers

  • Contacts
  • Mentions Légales
  • Plan du Site
  • Crédits
  • Alliantech
Vous êtes ici : ACCUEIL Projets et Activités Récents Epizootie sur les éléphants du Parc National de Mole au Ghana